Réglementation thermique 2012, pour une habitation moins énergivore

Réglementation thermique 2012, pour une habitation moins énergivore
Bâtiment résidentiel, local d'entreprise, établissement d'enseignement... Autant de constructions qui sont soumises à la Réglementation thermique 2012 (RT 2012). L'objectif étant de plafonner la consommation d'énergie primaire à 50kWhep/m²/an.

Les deux documents d'attestation de conformité au RT 2012

Depuis le 1er janvier 2013, les dossiers de construction d'un bâtiment neuf doivent inclure deux documents, à savoir une demande de permis de construire, ainsi qu'une attestation de conformité RT 2012. Établie par le maitre d'ouvrage, cette dernière comporte 4 éléments : la valeur du coefficient Bbio, besoin bioclimatique, le seuil Bbiomax de référence, une indication sur les éléments de construction bioclimatique, ainsi qu'une mention sur le recours à l'énergie renouvelable sollicitée. Au terme des travaux de construction, le maitre d'ouvrage devra présenter une seconde attestation de conformité au RT 2012. Dressée par un architecte ou bien le diagnostiqueur, ou encore un organisme de contrôle, celle-ci atteste d'une part de la conformité du bâtiment avec l'étude thermique, en référence à certains paramètres, isolation, production d'énergie, énergie renouvelable.... D'autre part, cette seconde attestation RT 2012 confirmera l'observation des trois exigences de résultats de cette réglementation.

Les trois exigences de résultats RT 2012

La première exigence de résultats RT 2012 est l'efficacité énergétique de la construction. Celle-ci passe par l'intégration des éléments de conception bioclimatique, ainsi que par une isolation optimale (les meilleurs isolants écologiques et naturels se trouvent ici) De cette manière, le bâtiment justifiera d'un excellent indice Bbio, c'est-à-dire, inférieur au Bbiomax, une valeur maximale comprise entre 42 et 84. La seconde exigence RT 2012 porte sur la consommation en énergie du bâtiment. Mesurée par le coefficient « Cep », celle-ci ne doit excéder le « Cepmax », une valeur maximale comprise entre 40 et 65 kWhEP/m²/an. La moyenne étant établie à 50. Le recours à des appareils énergétiques à haut rendement, ainsi qu'aux énergies renouvelables constitue le garant d'un bon « Cep ». Enfin, le confort d'été hors climatisation forme la dernière exigence RT 2012. Celle-ci fait référence au Ticref, une valeur de température intérieure à ne pas dépasser. La mesure doit être prise lors d'une série de 5 jours de température maximale en été.

pdf
Nom du fichier : Reglementation_thermique.pdf
Taille du fichier : 2.6 mb
Télécharger le fichier
Notez cet article:
Comment sécuriser sa maison contre les vols sans s...
Calcul les mensualités de votre prêt immobilier

Sur le même sujet:

 

Commentaires 1

Invité - Jean le vendredi 9 octobre 2015 08:28

Merci pour le partage de cet article sur la réglementation thermique 2012 ;) c'est très utile.

Merci pour le partage de cet article sur la réglementation thermique 2012 ;) c'est très utile.
Invité
lundi 26 septembre 2016

Suivez-nous

Les derniers articles

Pour les professionnels

Recevoir des demandes de devis