Vous êtes un professionnel ?

Est-il obligatoire d’avoir une VMC ?

Un artisan installe le bloc d'une VMC dans les combles.

La VMC, ou ventilation mécanique contrôlée, est un système qui permet de renouveler l’air intérieur et qui peut s’avérer très utile pour votre logement. Mais est-ce vraiment obligatoire d’en installer une ? Dans cet article, nous allons examiner en détail les obligations liées à l’installation d’une VMC et ce que vous devez savoir sur le sujet.

Qu’est-ce qu’une VMC ?

Une VMC est un dispositif qui permet de renouveler l’air intérieur et d’améliorer la qualité de l’air que vous respirez. Elle fonctionne selon le principe de la ventilation naturelle, en aspirant l’air vicié vers l’extérieur et en apportant parallèlement de l’air neuf. Une VMC peut être connectée à plusieurs pièces du logement, ce qui permet d’assurer une bonne circulation de l’air.

À quoi sert une VMC ?

Les avantages liés à l’installation d’une VMC sont nombreux. En effet, elle permet :

  • de réduire l’humidité et le taux d’encrassement des pièces ;
  • d’améliorer le confort des occupants ;
  • de diminuer la consommation énergétique due aux appareils de chauffage et de climatisation ;
  • d’éliminer les polluants et les mauvaises odeurs.

De plus, une VMC est un excellent moyen de prévenir contre les problèmes de moisissures, puisqu’elle permet d’évacuer efficacement l’humidité accumulée. Cela peut aider à maintenir un taux d’humidité optimal dans le logement et à améliorer la santé des habitants.

Dans quels cas l’installation d’une VMC est-elle obligatoire ?

L’installation d’une VMC peut être rendue obligatoire par l’arrêté ministériel du 6 juillet 2009 relatif à la ventilation des locaux d’habitation. Ce texte stipule que « les locaux d’habitation couverts doivent comporter une installation de ventilation mécanique contrôlée (VMC) adaptée aux caractéristiques des occupants ».

Ainsi, tout logement construit après le 1er janvier 2013 et dont la superficie est supérieure à 150 m² doit impérativement être équipé d’un système de VMC professionnel. Les logements construits avant cette date ne sont pas soumis à l’obligation de VMC. Toutefois, il est possible de procéder à l’installation d’une VMC à titre volontaire si le propriétaire le souhaite.

Faut-il opter pour une VMC simple flux ou double flux ?

Le choix entre une VMC simple flux et une VMC double flux dépend essentiellement de l’utilisation que vous comptez faire de l’appareil. La VMC simple flux est la plus courante et la plus abordable. Elle est idéale pour les habitats collectifs et les petites surfaces. Sa principale fonction est le renouvellement de l’air intérieur.

En revanche, la VMC double flux offre un meilleur niveau de performance et de confort. Elle a pour but de réguler et de filtrer l’air ambiant, ce qui permet une meilleure gestion de la température et de l’humidité. De plus, elle est dotée d’un certain nombre de fonctionnalités avancées telles que la résistance à l’eau, le contrôle automatisé de la qualité de l’air et la possibilité de programmer minutieusement l’activité de la VMC.

Conclusion

Si le propriétaire d’un logement souhaite bénéficier des avantages liés au renouvellement d’air et à la maîtrise des conditions thermiques intérieures, alors l’installation d’une VMC devient indispensable. Certaines obligations réglementaires peuvent même rendre cette installation obligatoire. Il existe aujourd’hui des modèles adaptés à différents types de logements, et chacun peut donc choisir entre une VMC simple flux et une VMC double flux, en fonction de ses besoins et de son budget.

Besoin d'un devis VMC ?

C'est 100% gratuit et sans engagements.
Demander mon Devis Gratuit

Vous avez un projet de rénovation pour votre maison ?

Nos partenaires peuvent vous aider, demandez votre devis en ligne gratuitement.
Demander un devis gratuit
×